Site icon Deuz

5 raisons d’investir dans un EHPAD

D’ici à 2030, 21 millions de seniors de 60 ans, et plus, vivront en France, soit 3 millions supplémentaires par rapport à 2019 ! Si l’objectif est de favoriser le maintien à domicile, il faut tout de même être conscient que la population des seniors dépendants croît et que les besoins en solutions d’hébergement permanent pour ces personnes sont supérieurs à l’offre proposée. Face à cette tendance, réaliser un placement locatif dans ce type de structure constitue un placement financier, particulièrement intéressant pour les investisseurs immobiliers. Découvrez les raisons d’investir dans un EHPAD.

Une demande supérieure à l’offre

Un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) est, comme son nom l’indique, un établissement destiné aux personnes âgées, médicalement dépendantes. Ces établissements s’appuient sur la perte d’autonomie et les besoins en soins médicaux des seniors. Ils assurent un hébergement, une prise en charge médicale et des services comme une assistance quotidienne, des activités de loisirs, … La prise en charge médicale est le critère majeur qui différencie l’EHPAD d’une résidence senior.

Si la France connaît une hausse de la durée de vie de ses habitants, la demande de logements en EHPAD ne cesse de croître. Avec une occupation proche de 100 %, les 7 500 EHPAD déjà existants, représentent “seulement” 600 000 lits et ne sont pas en mesure de répondre à la demande exponentielle actuelle. C’est pourquoi les projets de construction de résidences de services pour les personnes âgées dépendantes sont en constante évolution.

Des avantages fiscaux intéressants

Parmi les différentes raisons d’investir en EHPAD, on retrouve évidemment les avantages fiscaux liés au régime LMNP. En investissant dans un EHPAD, vous serez soumis au statut de “Loueur en Meublé Non Professionnel”, qui vous permet d’obtenir un complément de revenus, sans augmenter votre imposition sur les revenus.

En effet, ce dispositif permet d’opter pour deux types de d’imposition : le régime réel ou le micro-BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Le premier offre la possibilité de déduire les charges réelles, tandis que le second offre aux investisseurs un abattement de 50 % sur les revenus locatifs (pour des revenus locatifs de moins de 72 600 €).

Autrement, le statut LMNP offre une rentabilité locative d’environ 4,5 à 5 %, en confiant la gestion de votre bien. Après quelques mois d’investissement, 20 % de la TVA est perçue.

Fiscalement, l’investisseur peut procéder à un achat en loi Censi-Bouvard, sous conditions d’éligibilité. Ce dispositif complète le statut de LMNP. Il permet de profiter d’une diminution d’impôt égale à 11 % du coût HT investi, sur 9 ans. En outre, la TVA acquittée lors d’un investissement dans un EHPAD vous est remboursée si vous conservez le logement pendant 20 ans minimum.

Déléguer la gestion locative

En investissant dans un EHPAD, au sein d’une résidence de services, vous bénéficiez d’une source de revenus supplémentaire, sans devoir vous occuper de la gestion de votre bien. Ce dernier étant confié à un gestionnaire. C’est lui qui se charge tant des problèmes courants que du versement des loyers. En effet, lors de la procédure d’acquisition, un bail commercial est conclu avec une société exploitant la résidence. Point fort d’un achat en LMNP, la signature dudit bail vous permet de percevoir vos loyers pendant 9 à 12 ans.

Un complément de revenus sécurisé

Le bail commercial conclu avec le gestionnaire vous garantit de percevoir chaque mois des loyers, et ce, même si le logement est vacant. Ainsi, vous n’avez pas à vous soucier des éventuelles vacances locatives, le gestionnaire de la résidence s’en occupe pour vous !

Choisir avec soin son gestionnaire constitue donc un élément crucial pour la réussite de votre investissement dans un EHPAD. ​​Son savoir-faire garantissant la pérennité et la rentabilité de votre placement immobilier locatif.

Un investissement contrôlé par l’État

L’ensemble des infrastructures à destination des personnes âgées dépendantes, fait l’objet d’une réglementation stricte depuis 1975. Pour tout projet de création, de transformation et d’extension, les EHPAD dépendent des pouvoirs publics qui doivent délivrer une autorisation. Pour aller plus loin, depuis 1996, les infrastructures telles que les EHPAD doivent signer une convention dite “tripartite”, entre le Conseil Général et l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Au même titre que la localisation, la réputation du gestionnaire est un point capital à ne pas négliger pour s’assurer de l’attractivité de votre bien et de la qualité des prestations offertes aux locataires. L’expérience et l’expertise du gestionnaire permettent d’optimiser la rentabilité de votre investissement locatif.

(157 lectures)
Quitter la version mobile