Site icon Deuz

5 conseils pour choisir son courtier en ligne

5 conseils pour choisir son courtier en ligne

Un courtier en ligne est une entreprise ou une personne autorisée à vendre et à acheter des actions boursières. Avant, un trader ou investisseur devait engager un courtier physique pour mener les négociations en bourse. Mais aujourd’hui, avec la vague de la digitalisation, il suffit d’avoir un compte de courtage en ligne pour investir en bourse. Facile mais…

En réalité, de plus en plus de personnes s’intéressent aux investissements en ligne et plus précisément au trading. Si vous aussi vous faites partie des intéressés et que vous souhaitez vous y lancer sans plus attendre… Il serait judicieux de prendre un moment pour choisir votre courtier en ligne. Cette tâche ne sera pas facile car pour trouver un bon courtier en ligne, plusieurs critères sont à prendre en compte.

C’est pour cela que, dans cet article, vous allez trouver cinq conseils qui vous permettront de bien choisir votre broker.

Alors commençons.

#1 Analysez votre courtier : agrément, primes, longévité et clients

L’apparition des solutions de courtage dématérialisé a permis à plusieurs acteurs du secteur de se défaire de certaines barrières. En contrepartie, des personnes malhonnêtes et scrupuleuses ont su profiter de la situation pour vous monter des arnaques en ligne. C’est pour les éviter de vous faire berner, qu’il faut vérifier que votre courtier soit agréé avant de le choisir. Il doit avoir l’autorisation d’exercer dans la localité où il se trouve.

Si votre choix est fait et que vous hésitez à faire le pas, vous pouvez vérifier si le courtier choisi n’a pas une mauvaise réputation auprès des instances de contrôle. Rendez-vous simplement sur le site de l’AMF, le registre des agents financiers ou le site de l’ACPR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution) pour faire vos inspections.

En dehors de cet aspect, vous pouvez vérifier si le courtier a été primé. Si c’est le cas, vous saurez qu’il délivre un service de qualité, qui a valu une prime des autorités financières. Réduisez vos erreurs en orientant vos recherches vers les courtiers ayant reçus des récompenses de la part des revues économiques et des instances financières prestigieuses. Vous pourrez aller plus loin et inspecter les récompenses elles-mêmes. Toutes n’étant pas équivalentes, concentrez-vous sur les courtiers qui ont une solide réputation.

Deux autres facteurs peuvent témoigner du sérieux d’un courtier en ligne, il s’agit notamment de sa longévité dans le secteur et de sa clientèle. Un courtier en place depuis plusieurs années est bien plus crédible qu’un nouveau venu. De plus, ses clients doivent naturellement être satisfaits des prestations délivrées dans un secteur aussi concurrentiel ! S’il a réussi à satisfaire de millier clients, il y a de grande chance qu’il puisse aussi répondre à vos besoins.

#2 Analysez les produits financiers que propose votre courtier

En courtage, ce qui compte le plus c’est la diversification du portefeuille. C’est pour cette raison que vous devez choisir un courtier qui vous propose une large gamme de produits. La diversification n’en sera que plus aisée.

Dans cette optique, nous vous conseillons de choisir un courtier qui, en de plus de vous offrir divers produits, est également présent dans plusieurs zones géographiques (européen, américain, etc.).

De même, lorsque vous voulez choisir un courtier, vous devez tenir compte de la diversité des services proposés (devises, indices, actions, matières premières, etc.). Des différents types de comptes de Trading (comptes-titres, PEA…), des différents supports d’investissement (CFD, ETF…). Ainsi que des différentes stratégies de trading mises en place (Scalping, Day Trading, Swing Trading...), avec ou sans effet de levier.

Un bon courtier est celui qui met à la disposition de ses clients des ressources de qualité pour les accompagner dans leur pratique. Il s’agit entre autres des formations et des contenus pédagogiques. Compte tenu du fait que leur rémunération provient des commissions sur vos actions, ils ont tout intérêt à mettre en place des éléments qui favorisent votre rentabilité.

#3 Prenez en compte les tarifs appliqués

Lorsque vous prenez la décision de vous lancer dans le courtage en ligne, les tarifs ne sont pas à négliger. Chaque courtier a son propre plan tarifaire en fonction des services qu’il propose. Raison pour laquelle il est judicieux de réaliser une simulation pour estimer les coûts qui seront liés à votre activité de courtage.

En général, la plupart des courtiers ne facturent pas les frais de tenue de compte, d’abonnement et de garde. Ce qui est déjà un bon avantage en soi ; d’autant plus que les tarifs sont progressifs avec la valeur des ordres passés. Ainsi, plus les frais sont élevés, plus la rentabilité est limitée.

Les frais de courtage appliqués vont dépendre des éléments tels que votre style de trading, votre fréquence de courtage et la taille de vos positions. Les courtiers qui affichent des prix compétitifs offrent à leur client des transactions gratuites au cours de chaque mois et proposent des comptes différents avec des spreads fixes ou pas.

Les tarifs de courtage diffèrent aussi en fonction du courtier avec lequel vous souhaitez travailler. Par exemple, le prix du courtier indépendant en ligne sera différent des tarifs d’une banque de courtage en ligne. Ainsi, les courtiers indépendants sont ceux dont les prix sont les plus attractifs, pour une compétence généralement bonne. Pour les banques en ligne, les tarifs sont un peu plus élevés mais possèdent plusieurs atouts comme les services et les formations offertes.

Attention aux frais cachés !!! Il se peut que certains courtiers dans leurs prestations ne prennent pas le soin de vous tenir au courant de prime abord de certains frais. Ceux-ci peuvent prendre la forme de détention des titres, des frais pour maintenir une position ouverte, les frais de connexion, les frais d’inactivité conditionné, etc. Prenez toujours le soin de demander l’intégralité des informations ou de trouver des avis sur chaque courtier avant de vous lancer.

#4 Rassurez-vous que le courtier soit accessible en tout temps et en tout lieu

Pouvoir contacter un courtier n’importe quand et n’importe où, est d’une importance capitale. Imaginez une seule seconde qu’aux heures d’affluence boursière, vous n’avez ni accès au site ni à l’application de votre courtier… Vous risquez passer à côté de plusieurs offres.

Un bon courtier est celui qui sait être accessible. Il doit tout le temps être disponible pour répondre à vos questions. Que ce soit par téléphone par courriel, par SMS ou en personne. C’est un facteur crucial à prendre en compte. En cas d’urgence, vous pouvez subir des coups critiques pour vos biens. Votre courtier devra toujours vous donner la priorité.

#5  Vérifiez le capital investi et le profil requis auprès du courtier

Avant de passer aux investissements, vous devez prendre des informations sur les différents montants nécessaires pour ouvrir un compte. À cet effet, n’hésitez pas à faire une comparaison et à demander des informations auprès des personnes qui sont déjà passées par là notamment à travers les blogs et les forums de discussion.

Méfiez-vous si le montant de dépôt minimum est trop élevé pour vous. Gardez aussi à l’esprit que certaines offres premium bien qu’elles soient très alléchantes, ne peuvent vous être accordées que si vous êtes un tradeur actif.

En somme…

Vous le savez désormais, les courtiers en ligne ont largement révolutionné l’accès au marché financier.

Exploitant le potentiel digital, ils ont donné la possibilité à l’internaute d’accéder en permanence aux informations portant sur l’évolution du marché.

Pour ne pas vous faire avoir ou perdre l’argent par mégarde, étudiez les critères que nous vous avons mentionnés. Votre investissement sera plus sécurisé et votre expérience optimisée.

Un bon courtier est un allié, un mauvais une épine dans le pied. Mais n’oubliez jamais que le principal responsable de vos opérations c’est vous. Alors avant de vous lancer, n’hésitez pas à comprendre comment fonctionne la bourse.

(191 lectures)
Quitter la version mobile