Site icon Deuz

Emprunt immobilier : différence entre taux fixe ou variable.

Il est normal d’avoir recours à un emprunt immobilier. En effet, il n’est pas toujours, voire rarement possible d’acquérir un bien immobilier en une seule fois. Dès lors, il est important de connaître toutes les possibilités qui se présentent à un emprunteur au moment de soumettre sa demande.

Parmi les choix à faire, il y a celui du taux.

En effet, un prêt immobilier peut être « à taux fixe » ou « à taux variable ». Nous avons tous déjà entendu ces termes, mais quelle est la différence entre les deux ? Et quel est le plus avantageux ?

Il faut bien réfléchir avant de faire son choix, en prenant plusieurs critères en compte…

Prêt immobilier à taux fixe ou à taux variable : que cela change-t-il ?

Avant toute chose, il ne faut pas trop s’embarrasser de la confusion entre prêt et emprunt que l’on retrouve souvent dans les brochures, commentaires, explications qui concerne le sujet. Normalement, l’emprunt est ce que fait le demandeur (il bénéficie du bien sans l’avoir totalement payé – c’est donc une forme d’emprunt), et le prêt est généré par le prestataire (c’est lui qui avance la somme correspond au prix du bien immobilier).

Cette distinction n’est pas toujours clairement opérée, mais les enjeux sont généralement assez logiques pour ne pas s’y perdre : il est rare qu’un particulier prête de l’argent  une banque, n’est-ce pas ?

Quoi qu’il en soit, les noms donnés aux deux prêts donnent une bonne idée de ce à quoi ils correspondent… mais une explication précise n’est jamais de refus. Ainsi :

Au-delà de cette distinction presque trop évidente, il faut se demander lequel des deux est le plus judicieux, par rapport à la situation de celui qui emprunte. Plusieurs pistes de réflexions s’ouvrent alors…

Emprunt immobilier : quel taux choisir ?

Une chose est sûre : s’il est possible d’opter pour un taux variable ou pour un taux fixe, c’est que les deux possibilités présentent leurs avantages et leurs inconvénients.

1. Le taux variable est, en général, plus avantageux, plus léger que le taux fixe. En effet, puisqu’il y a une certaine prise de risque, et que dans certains cas le « coût » mensuel peut augmenter, l’offre de base est plus attractive.

2. Ceux qui jouissent d’une bonne santé financière peuvent espérer bénéficier de la baisse des taux. En effet, à certaines occasions, les mensualités vont voir leurs coûts s’amoindrir, eu égard aux variations sur les marchés.

3. Il ne faut pas non plus considérer un emprunt à taux variable comme un dangereux coup de poker. Les banques proposent des formules complètes et variées pour que les risques soient mesurés et adaptés à la clientèle. En somme : il est rare de se ruiner par cette voie, à moins de n’avoir observé aucune précaution ou d’avoir franchement surévalué sa solvabilité.

1. Le taux fixe dans le cadre d’un prêt immobilier est la solution de sécurité par excellence. Il est donc idéal pour ceux qui n’aiment pas les surprises et qui préfèrent savoir exactement ce qu’ils dépenseront chaque mois pour rembourser l’hypothèque.

2. Certes, les taux fixes peuvent paraître « plus chers », mais dans certains cas ils s’avèrent plus avantageux en comparaison des taux variables. C’est un paramètre important à considérer dans son calcul !

3. Les renégociations sont beaucoup plus simples si l’on a choisi un taux fixe au départ. En effet, demander une modification du taux variable est pour ainsi dire contre-intuitif, et consiste souvent à passer au taux fixe. En somme, cette option permet une plus grande flexibilité quant à la durée accordée pour le remboursement.

Emprunt immobilier à taux fixe ou à taux variable : comment faire son choix ?


Il ne s’agit pas de déterminer quel choix est le meilleur de manière générale : ce jugement de valeur aurait peu d’intérêt. Plutôt, il faut s’interroger sur le modèle qui correspond le mieux au profil de l’emprunteur, et à ses réserves financières.

Les plus aventureux choisiront souvent un prêt à taux variable. Le risque sous-jacent peut aussi mener à de bonnes surprises, et c’est ce qui attire certains emprunteurs.

Ceux dont la situation n’est pas très stable, ou qui ne parviennent pas à se projet, opteront davantage pour un prêt à taux fixe. C’est aussi une solution préférée par les individus ou les entreprises qui ne veulent pas dépendre de la fluctuation des marchés.

Dans tous les cas, il est important de pratiquer une pesée des intérêts et des enjeux avant de se lancer dans un projet d’emprunt immobilier. Plusieurs banques proposent des offres flexibles, claires, qui permettent d’acquérir un bien sans y sacrifier immédiatement toute sa fortune. Mais on n’est jamais à l’abri d’une stratégie trop rapidement élaborée.

On ne peut donc que recommander la consultation de plusieurs sites et brochures, ainsi qu’une supervision de sa situation financière avant d’arrêter son choix sur un prêt immobilier à taux fixe ou variable.

(82 lectures)
Quitter la version mobile