Site icon Deuz

Tout savoir sur l’ouverture du livret d’épargne en ligne

Le livret d’épargne, encore appelé livret d’épargne bancaire ou livret B, est un compte d’épargne rémunéré ouvert auprès d’un établissement bancaire. Ce dernier fixe les modalités en ce qui concerne l’ouverture, le fonctionnement et la fermeture du compte. Grâce aux progrès de la technologie, il est désormais possible de gérer depuis une interface virtuelle ce produit d’épargne qui sert à conserver les économies.

Quelles sont les conditions à remplir pour ouvrir un livret d’épargne en ligne ?

Pour ouvrir un livret d’épargne en ligne, il faut être une personne physique majeure et juridiquement capable. L’épargnant doit avoir un compte courant auprès de l’une des banques situées en France. Il est possible d’être deux co-titulaires du même livret, si les deux épargnants sont en couple par exemple.

En ce qui concerne les mineurs, l’ouverture d’un livret d’épargne est permise par le biais d’un représentant légal. Ce dernier doit néanmoins faire partie des clients de la banque où l’ouverture du livret d’épargne sera effectuée. Ainsi, un parent, même s’il est déjà titulaire d’un livret B, peut aussi ouvrir des livrets pour son ou ses enfants mineurs.

Pour chaque ouverture de livret d’épargne, une autre condition sine qua non est le versement d’un montant initial. Il varie d’une banque à une autre et peut être de 50 € ou plus.

Comment s’effectue l’ouverture d’un compte d’épargne en ligne ?

Avant tout, si vous cherchez à ouvrir un compte d’épargne en ligne, choisissez un établissement bancaire dont les conditions d’ouverture et les offres sont intéressantes. Préférez surtout un établissement bancaire qui n’exige aucun frais d’ouverture ou de gestion de compte. Une fois le choix effectué, la souscription à un livret d’épargne se déroule généralement en quelques étapes sur le site de l’organisme financier gestionnaire du compte.

Étape 1 : remplissage du formulaire de souscription

Pour ouvrir un livret B, la banque demande de remplir un formulaire sur sa plateforme. Cette étape peut prendre environ 5 minutes et sert à renseigner les informations nécessaires pour l’élaboration du contrat d’ouverture de compte. Il s’agit entre autres des éléments suivants :

Étape 2 : collecte des pièces justificatives

Une fois le formulaire rempli, l’épargnant doit réunir quelques pièces justificatives qui seront jointes au contrat. La banque exige généralement une photocopie de deux pièces d’identité encore valide à la date de la demande de souscription. Le premier justificatif peut être :

La carte d’identité doit être photocopiée recto verso et signée si l’épargnant décide de l’utiliser comme premier justificatif d’identité. S’il s’agit plutôt d’un passeport, la photocopie doit nécessairement prendre en compte toutes les pages qui font apparaître l’identité de l’épargnant, sa signature, le numéro du passeport et le tampon de délivrance. Si le souscripteur désire utiliser un titre de séjour en France, il doit vérifier si le document est valide et si sa date d’expiration ne dépasse pas de plus d’un mois la date de la souscription. La photocopie recto verso du titre de séjour doit être également signée.

Les pièces qui peuvent servir de deuxièmes pièces justificatives sont le livret de famille et le permis de conduire. Pour l’ancien format du permis de conduire, une photocopie recto suffit. S’il s’agit du nouveau format, l’épargnant est tenu de vérifier si la carte est encore valide avant de faire une copie.

En plus des deux pièces d’identité, il doit également prévoir une photocopie d’une pièce justificative de domicile. Celle-ci doit correspondre à l’adresse fournie dans le formulaire rempli, être à son nom, et dater de moins de trois mois. Il peut s’agir d’une facture d’électricité, des trois dernières quittances de loyer, d’une facture de téléphonie fixe ou d’une attestation d’une maison de retraite.

En plus de ces documents, les autres pièces à fournir pour la demande de souscription à un livret d’épargne sont l’original du RIB ou RIP d’un compte de l’épargnant ouvert dans une banque située en France, des justificatifs de revenus, d’un chèque pour le versement initial et d’une copie imprimée du formulaire rempli.

Étape 3 : envoi du dossier par mail

Dans la plupart des cas, un dossier contenant la pièce justificative devra ensuite être envoyé à la banque pour traitement. Certaines banques exigent un envoi par courrier simple, tandis que d’autres peuvent permettre un scan des différents documents pour un envoi par voie numérique. Dans l’un ou dans l’autre des cas, l’établissement financier communique au client souscripteur l’adresse à laquelle sera envoyé le dossier.

Une fois le dossier traité et validé, souvent en moins d’une semaine, la banque renvoie au demandeur de livret d’épargne des courriers. Ceux-ci contiennent essentiellement des informations clés, telles que l’identifiant et le mot de passe de connexion à un compte personnel.

Quel est le mode de fonctionnement de ce produit bancaire ?

Généralement, toutes les opérations de versements et de retraits du livret d’épargne sont effectuées depuis l’espace client sécurisé dont l’épargnant a reçu les accès.

Les versements

Après le montant initial exigé à l’ouverture du livret, l’épargnant est tenu d’alimenter régulièrement le compte avec le montant de son choix. Tous les versements doivent être faits à partir du RIB du titulaire du livret communiqué dans le contrat et associé à un compte ouvert dans une banque située en France ou sur le territoire de l’Union européenne (UE).

Pour les comptes dont les titulaires sont des mineurs, les virements se font généralement avec le compte de paiement du représentant légal. En ce qui concerne les livrets joints avec deux co-titulaires, les versements peuvent se faire, soit à partir du compte de paiement du titulaire principal, soit à partir d’un compte à vue joint du co-titulaire.

Selon les normes dans la plupart des banques, tout virement émanant d’un autre compte est rejeté. Toutefois, il est possible de modifier le RIB communiqué dans le contrat d’ouverture si l’épargnant désire changer de compte pour les versements. Dans ce cas, il peut s’adresser à la banque pour faire une demande de modification via un formulaire de contact sur son site, par mail ou par un courrier simple.

En dehors du RIB de versements, toute autre modification concernant les données de l’épargnant ou des données du contrat est à effectuer en suivant la même procédure. Il est aussi important de prendre en compte que les livrets d’épargne sont plafonnés. Il revient à la banque de fixer ce plafond et il peut aller jusqu’à 10 000 000 €. Lorsqu’un versement sur le compte tend à faire dépasser le seuil, il est automatiquement rejeté.

Les retraits

Le titulaire d’un livret d’épargne peut effectuer des retraits depuis le compte ou l’espace client du site de la banque, si le solde le permet. Il faut également observer dans la plupart des cas un délai après le dernier versement et veiller à ce que le solde du compte après l’opération dépasse le montant versé à l’ouverture du compte. Pour les retraits, l’épargnant doit simplement lancer un virement sortant sur un compte ouvert en son nom (ou au nom du représentant légal) dans une banque située en France ou sur le territoire de l’UE. Le RIB de ce compte doit surtout être enregistré dans le contrat et dans l’espace client du site de la banque.

Pour certaines institutions bancaires, les virements sortants effectués sur une période depuis l’interface en ligne peuvent être plafonnés. Mais ce seuil est modifiable temporairement ou définitivement, en commun accord avec le service client de l’établissement.

Pourquoi le livret d’épargne en ligne est-il intéressant ?

En plus d’être simple à ouvrir et gratuit dans certaines banques, le livret d’épargne en ligne offre de nombreux avantages aux souscripteurs. Par exemple, il peut être alimenté par virement à tout moment depuis un smartphone ou un ordinateur connecté à internet. Les retraits s’effectuent également en toute liberté via l’interface dédiée.

De plus, le livret B permet d’effectuer un placement d’épargne sans risque pendant une durée illimitée. Il est plus profitable, car rémunéré selon un taux annuel. Ce taux qui définit les intérêts est généralement fixé par la banque auprès de laquelle le livret est ouvert et peut varier en cas de promotions par exemple.

Pendant presque toute la durée du contrat, les intérêts de chaque épargnant sont calculés par quinzaine et versés sur son compte à la fin de chaque année. Ils s’ajoutent au capital existant et sont normalement soumis au taux d’imposition prévue par la loi de finances pour 2018. Toutefois, il est possible à un détenteur d’un livret B de bénéficier d’une dispense de prélèvements fiscaux et sociaux sur les intérêts, s’il respecte les conditions requises, et ce, jusqu’à la fin du contrat.

Avoir un livret d’épargne en ligne est encore plus intéressant, car la clôture du contrat de souscription peut être gratuite et s’effectuer sans préavis. Selon les règles établies dans le contrat, si l’épargnant décide de mettre un terme aux opérations sur son compte, il lui suffit d’avertir la banque avec laquelle le contrat a été signé. Il peut envoyer dans ce cas une lettre recommandée par voie postale. Il est également possible d’envoyer un recommandé électronique comportant le scan du courrier de clôture de contrat signé de façon manuscrite.

(20 lectures)
Quitter la version mobile