Deuz

Quelles sont les solutions de prêt pour les interdits bancaires ?

Un seul chèque émis sans provision et la sanction tombe : vous êtes interdit bancaire. 🥺

Les conséquences peuvent être vraiment dommageables selon votre situation ou vos projets notamment si vous vouliez obtenir un prêt.

Certaines solutions existent heureusement et nous les avons étudiées pour vous.

Dans cet article, vous pourrez trouver toutes les informations en ce qui concerne les emprunts destinés aux personnes fichées à la Banque de France.

Comment devient-on interdit bancaire ?

Si votre compte est débiteur alors que vous n’avez pas de découvert autorisé ou que vous avez émis un chèque sans provision, la sanction peut être lourde : votre banque vous déclare à la Banque de France.

La durée d’inscription est de 5 ans mais pourra être retirée avant si la dette est payée.

Être inscrit comme interdit bancaire pose souvent des problèmes au moment d’une demande de prêt, car les solutions d’obtention déjà vues ensemble peuvent ne plus fonctionner.

Les banques vont en effet se montrer beaucoup plus réticentes à prêter de l’argent à une personne fichée.

Heureusement, des solutions existent et des accompagnements spécifiques de la part des banques sont mis en place pour suivre et conseiller au mieux les personnes dans cette situation.

Les solutions de crédits pour un interdit bancaire propriétaire

Si l’interdit bancaire est propriétaire d’un bien, obtenir un prêt sera plus facile. Le bien immobilier sera alors utilisé comme caution et la banque aura donc la possibilité de le saisir en cas de non remboursement du prêt. On parle alors de crédit hypothécaire. Il est par contre évident qu’une telle opération aura un coût et qu’il faudra toujours se montrer prudent.

Une vente à réméré est également possible. Le propriétaire interdit bancaire va vendre le logement avec un contrat d’occupation prévoyant des indemnités sur une durée définie au préalable. A la fin de cette période durant laquelle il aura remboursé ses dettes, il pourra racheter son bien et sortir du fichage bancaire.

Il est important de souligner que garantir son crédit par une hypothèque est risqué. Si vous n’arrivez pas à rembourser votre crédit, l’organisme bancaire saisira votre bien et vous pourriez vous retrouver sans logement. Il s’agit donc de se montrer extrêmement vigilant lorsque vous choisissez cette option.

Les solutions de crédits pour un interdit bancaire locataire

Si l’interdit bancaire est locataire, il n’aura pas la possibilité d’hypothéquer son bien immobilier comme caution. Obtenir un crédit sera donc plus compliqué mais il existe cependant certaines alternatives.

Soyez prudent et renseignez-vous sur les paramètres de ces prêts : conditions d’éligibilité, somme prêtée, mensualité, durée de remboursement et taux d’emprunts.

La première est le crédit rapide en ligne. Généralement, il s’agit de sommes limitées à 1000 € et qui ne vous seront octroyées que si l’organisme bancaire estime que vous avez la capacité de rembourser. Il est conseillé de comparer les différentes offres avant de compléter une demande. Vous devrez dans tous les cas fournir plusieurs documents dont des justificatifs de revenus, de charges, ainsi que vos documents d’identité. L’organisme financier évaluera la situation et vous fera part de son accord ou de son refus dans des délais raisonnables.

Une autre solution est le microcrédit personnel qui permet d’emprunter pour les personnes en situation d’interdit bancaire entre 300 € et 5OOO €, avec une période de remboursement courte de 6 mois à 4 ans avec un taux de 1.5% à 4%.

Pour bénéficier de ce microcrédit, qui reste une solution sociale, vous devrez prouver que l’argent servira à votre insertion sociale ou professionnelle. Vous devrez également prouver que vous avez la capacité de remboursement de ce crédit. Il est possible de faire la demande d’un microcrédit soit en ligne soit auprès d’une association sociale telles que la Croix rouge ou la CAF qui serviront d’intermédiaires auprès des organismes financiers.

Une possibilité est de faire un regroupement de crédits afin d’assumer une seule mensualité qui se verra allégée. Pour cela, il est usuel de faire appel à un conseiller bancaire ou un courtier. Il étudiera pour vous les offres qui vous correspondent et vous accompagnera dans vos démarches. La Banque Postale possède un département spécialisé envers les personnes fichées qui permettent de regrouper les crédits afin d’avoir des mensualités mieux adaptées à sa situation financière.

Enfin solution alternative, c’est le prêt sur gage qui ressemble dans ce cas à un crédit hypothécaire. Plutôt que d’utiliser un bien immobilier, l’emprunteur va déposer un bien en garantie. La valeur de cet objet sera estimée par un expert et représentera 50 à 70 % de la somme totale accordée en prêt. La somme sera remise immédiatement après la rédaction d’un contrat de prêt sur gage. Il est possible à tout moment de récupérer le bien mis en dépôt sous réserve de rembourser la somme due ainsi que les intérêts. En cas d’incapacité de rembourser le prêt, l’organisme revend le bien aux enchères. En France, ce sont les Caisses de Crédit Municipal qui ont le monopole du prêt sur gage.

Être interdits bancaires est souvent une situation délicate à gérer, surtout quand il est nécessaire de recourir à un prêt. Mais comme nous vous l’avons détaillé, des solutions existent selon votre situation.

Il est toujours préférable de bien déterminer votre capacité de remboursement avant d’établir un nouvel emprunt et ne pas hésiter à vous rapprocher de votre conseiller bancaire ou des organismes spécialisés à vocation sociale qui pourront vous apporter une aide précieuse.

(105 lectures)
Exit mobile version