Arnaque en ligne : comment se faire rembourser ?

Je faisais un tour sur Leboncoin pour acheter un objet technologique assez populaire et je me suis rendu compte qu’il y avait beaucoup d’arnaques. Ça m’a donné une idée d’article et je trouvais interessant de vous partager mes astuces pour éviter de vous faire arnaquer.

Alors, vous avez subi une arnaque en ligne ? Vous souhaitez être remboursé ? Mais ne trouvez pas de conseils et avez peur de ne pas revoir votre argent ? Ne vous en faites pas, dans cet article, on vous explique les démarches à suivre, en cas d’arnaque en ligne.

Qu’est-ce qu’une arnaque en ligne ?

On s’est tous fait arnaquer au moins une fois sur internet (ou alors on a au moins essayé). Surtout si vous vous intéressez au business en ligne. Il y a arnaque, lorsqu’un individu reçoit un produit qui ne correspond pas à sa description, voir qu’il ne le reçoit jamais. Mais une escroquerie peut également relever des points suivants comme l’usurpation d’identité, les faux documents, le mensonge sur la qualification ou encore l’abus de confiance.  

Pour donner des exemples de tromperies il y a les fameuses contrefaçons de vêtements où le vendeur va vous mentir le plus honnêtement possible. On peut vous vendre de faux billets pour une rencontre sportive mais aussi, en parlant de faux billets, on peut vous payer un objet avec de l’argent falsifié. Et c’est bien évidemment lorsque c’est trop tard qu’on s’en aperçoit. Qui ne serait pas sincèrement déçu de recevoir un produit qui ne coïncide pas avec la commande ?

Les techniques d’arnaques sont malheureusement nombreuses sur le net entre le phishing, qui est une technique d’hameçonnage essentiellement par email se faisant passer pour un tiers afin d’essayer de recueillir vos donnés bancaires et autres mots de passe, les faux emails de paiements ou encore les enchères factices, on vous recommande de faire attention à ne pas divulguer vos informations personnelles et nous vous donnons des astuces pour bien reconnaitre les tentatives d’escroqueries. Ça sent le vécu !

Comment bien se faire arnaquer.

Tout le monde cherche à gagner de l’argent. Certains le font avec moins d’élégance que d’autre. On se fait tous inonder d’email douteux dans notre courrier indésirable. Pourtant si vous faites bien attention, vous verrez qu’il y a souvent des détails qui ne trompent pas. Premièrement, il y a souvent des fautes d’orthographe ou des phrases mal tournées. Cela peut commencer à mettre la puce à l’oreille. Par exemple je reçois très souvent un mail de soit disant Amazon me remerciant pour ma commande (commande que je n’ai jamais passé donc premier indice) et qui m’écrit que j’ai été sélectionné parmi leur client pour recevoir un cadeau. Suivi d’un lien. Si vous avez un doute, ne cliquez jamais sur les liens des emails. Allez directement dans votre espace client et bien souvent… vous vous apercevrez que vous n’êtes pas l’heureux gagnant. Mais au moins vous ne vous serez pas fait avoir. Car bien souvent il s’agit là d’une tentative d’usurpation d’identité ou de vol bancaire. Deuxièmement je vous invite à porter votre attention à l’adresse mail, qui bien souvent parait peu crédible. Ce n’est jamais une adresse officielle, on s’en aperçoit surtout en regardant derrière l’Arobase. Et si vous avez toujours un doute vous pouvez taper l’adresse sur google.

Les ventes d’occasions vont de bon train depuis ces dernières années et c’est une bonne chose, autant pour l’écologie que pour faire des affaires. On peut trouver le plus petit objet le moins cher à l’article technologique le plus cher. Et en général, plus c’est cher, plus ça attire les arnaqueurs ! Bien souvent, si vous êtes vendeur on va vous demander de passer par mail ou Whatsapp puis vous proposer de payer en tickets neosurf et autre qu’on peut trouver en vente dans les tabacs. Vous allez donner le code à l’arnaqueur qui prendra votre argent sans vous envoyer le bien et ne donnera plus signe de vie. Ils peuvent aussi communiquer par message avec des cartes de téléphone prépayées. Ces pratiques sont bien courantes et pourtant si ça perdure, c’est que de temps en temps des gens moins au courant se font avoir. En tant que vendeur on vous proposera aussi d’acheter vos biens par d’autres moyens que les messages du site d’occasion ou par appels téléphoniques, les escrocs pourront utiliser un faux mail de confirmation d’achat pour vous duper. Parfois, ces mails sont même très bien faits. Pensez toujours à attendre la confirmation du site officiel. Dans tous les cas, évitez toujours de donner votre vraie adresse ou identité.

Quand vous repérez une arnaque, vous pouvez très bien signaler le compte. Notez qu’une annonce, que ce soit un site ou de l’occasion, qui a l’air un peu trop attractive peu se révéler  un peu trop louche. Sachez aussi que vous pouvez très bien payer par PayPal qui intègre un gestionnaire de litige. Pas plus tard que cette année, Maxence s’est fait remboursé par PayPal très facilement après n’avoir jamais reçu sa commande passée sur un site. Mais il peut arriver qu’on fasse confiance à une personne qui avait l’air pourtant honnête en lui envoyant de l’argent (liquide, chèque ou bancaire) sans jamais recevoir l’article. Dans ce cas, agissez contre ces escroqueries. Ne restez pas sans rien faire face à une arnaque en ligne. Premièrement, vous avez peut-être perdu une grosse somme d’argent. Deuxièmement, ne tolérez pas ces actes. Il faut absolument agir. Et on vous indique, tout ce que vous devez faire dans la prochaine partie.

Ce qu’il faut faire en cas d’arnaque en ligne

Une fois, j’ai voulu tenter d’acheter un pantalon de marque sur un site d’occasion de vêtements très connu. Comme le site prenait des commissions, le vendeur m’a demandé de passer hors plateforme. Chose qui se faisaient beaucoup à l’époque car les commissions étaient salées. Hors cette fois n’était pas la bonne car je n’ai jamais reçu l’article. J’ai porté plainte avec les quelques infos que je disposais de la personne et c’est 3 ans plus tard que la police m’a recontacté pour me rembourser car plusieurs personnes s’étaient faites avoir comme moi. Alors un conseil, ne vous découragez pas et ne vous laissez pas faire. Même pour de petites sommes.

Quelque soit l’arnaque, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour sentir vengé.

L’opposition bancaire, un moyen efficace contre les arnaques en ligne

À l’instant où vous vous rendez compte de l’escroquerie, contactez aussitôt votre banque. Celle-ci annulera la transaction (attention, l’opération peut tout de même avoir lieu). De toutes manière, en faisant opposition, vous ne risquez plus d’être à nouveau arnaqué.

Faites également opposition, si l’escroc a utilisé votre carte bancaire. De même, s’il y a eu usage d’un chèque frauduleux. Et n’oubliez pas d’approuver par écrit votre opposition le plus vite possible.

Déposez plainte, pour espérer un remboursement

Après avoir fait opposition bancaire, faites comme moi et allez porter plainte contre l’auteur de l’arnaque. Et même si vous ne connaissez pas son identité, déposez plainte contre X. Notez que vous pouvez porter plainte contre un individu installé à l’étranger.

Pour ce faire, dirigez-vous vers le commissariat le plus proche. Les policiers ou les gendarmes enregistrent votre plainte. Par la suite, le procureur de la République prendra le relais. Si l’arnaqueur est inconnu, vous avez la possibilité de remplir un pré-plainte en ligne avant de vous rendre au commissariat. Ainsi, lors du rendez-vous, les agents auront les informations de votre plainte.

Vous ne souhaitez pas déposer plainte sur place ? Effectuez cette procédure par courrier.

Il est possible d’envoyer votre plainte, directement au procureur de la République. Envoyez donc une lettre, au tribunal judiciaire du lieu de l’infraction ou de la résidence de l’auteur du délit.

Dans cette lettre, les détails suivants doivent obligatoirement apparaître :

  • votre état civil et coordonnées ;
  • la description précise de l’arnaque, avec la date et le lieu de celle-ci ;
  • l’identité de l’arnaqueur si vous la connaissez ;
  • les coordonnées et adresses des témoins, s’il y en a eu ;
  • une description et une évaluation du dommage ;
  • des preuves : factures etc. ;
  • le souhait de se porter partie civile.

Notez que vous avez 6 ans pour déposer plainte. En revanche, si l’auteur des faits est de votre famille, vous ne pourrez pas porter plainte. Si l’arnaque a eu lieu sur un site, qui vend des produits illégaux, signalez-le sur Internet-Signalement. Il y aura toujours un moyen de vous retourner contre une tentative d’escroquerie.

Rien de mieux que d’imaginer un arnaqueur devant tout rembourser à sa victime. Maintenant que vous savez comment repérer les détails qui ne trompent pas, ne vous faites plus avoir avec de fausses adresses email, des personnes qui vous semblent avoir une attitude douteuse derrière des faux comptes ou sites marchands avec des prix alléchants. Vérifiez toujours que vous êtes sur des sites sécurisés et si vous avez des doutes vous pouvez toujours regarder sur internet car bien souvent cela arrive à beaucoup de gens. N’oubliez pas que vous avez la possibilité d’avoir un remboursement, allez toujours jusqu’au bout des choses et ne laissez pas tomber. L’escroquerie est punie par la loi.

Loïs.

(19 lectures)

Laissez nous un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *