Comment faire face à l’inflation avec un budget serré ?

L’inflation actuelle met à rude épreuve de nombreux ménages aux budgets limités. Alors que les prix augmentent, il peut être difficile de joindre les deux bouts. Pourtant, il existe des solutions pour tenir le cap malgré des finances restreintes. En étant stratégique et en adaptant certaines habitudes, il est possible de maintenir son niveau de vie.

Réévaluer ses dépenses et faire des choix

Face à la hausse généralisée des prix et à défaut de recourir à un dispositif comme Sofinco, il est indispensable de revoir en profondeur ses dépenses. Cela permet d’identifier les postes sur lesquels des économies sont envisageables. Par exemple, il est possible de changer de forfait mobile ou internet pour un abonnement moins onéreux.

De même, cuisiner plus souvent à la maison plutôt que de commander des plats à emporter représente une économie substantielle. Bien que complexe, il est parfois nécessaire de renoncer à certaines dépenses. Cela peut concerner des abonnements à des plateformes de streaming ou de livraison de repas.  Chaque choix doit être mûrement réfléchi pour limiter au maximum son impact sur le quotidien, tout en dégageant des marges de manœuvre financières. Il est également possible de revendre certains biens dont on ne se sert plus afin de générer quelques revenus supplémentaires.

Optimiser ses courses alimentaires

L’alimentation pèse beaucoup dans le budget des ménages. Heureusement, de nombreux leviers existent pour maintenir un panier de courses abordable. Privilégier les grandes surfaces à bas coûts, acheter des produits de premier prix ou mis en avant pour leur bon rapport qualité-prix sont autant d’astuces utiles. 

Planifiez également au maximum vos repas sur une ou plusieurs semaines. Outre le gain de temps, cela limite le gaspillage alimentaire et les achats impulsifs en magasins. Pour aller plus loin, cuisiner des plats en grandes quantités à congeler permet de constituer des stocks de repas économiques.

Il est aussi possible de remplacer certains aliments coûteux (viande, fromage…) par des sources de protéines moins chères comme :

  • les œufs ;
  • les lentilles ;
  • ou le tofu.

Enfin, évitez le plus possible les sorties au restaurant ainsi que les fast-foods pour économiser des dizaines d’euros économisés chaque mois.

Trouver des solutions annexes pour compléter ses revenus

Même en réduisant toutes ses dépenses au maximum, il peut être compliqué de maintenir son niveau de vie habituel. Dans ce cas, la recherche de solutions complémentaires s’impose. De nombreuses activités permettent de générer un complément de revenus sans impacter outre mesure son emploi du temps. 

Participer à des études en ligne et devenir micro-entrepreneur pour proposer des services en ligne font partie des options les plus simples. Bien que plus contraignantes, ces alternatives garantissent un apport financier non négligeable pour traverser cette période difficile.

Certaines applications permettent aussi de gagner quelques dizaines d’euros par mois en répondant à des sondages, en testant des sites web ou des applications. Ces revenus annexes, aussi minimes soient-ils, finissent par représenter des sommes significatives à l’échelle de l’année.

Recourir aux dispositifs d’aides publiques

En complément des économies réalisées au niveau du budget personnel, il est recommandé de se tourner vers les aides publiques. De nombreux dispositifs de soutien au pouvoir d’achat existent et sont renforcés pour faire face à la crise.

Les aides sociales classiques

Sous conditions de ressources, des aides comme les allocations logement, les bourses étudiantes ou l’allocation adulte handicapé sont mobilisables. Elles permettent de compenser en partie la hausse du coût de la vie.

Les aides exceptionnelles du pouvoir d’achat

D’autres aides plus spécifiques ont vu le jour pour soutenir le budget des ménages. C’est le cas du chèque énergie pour payer ses factures d’énergie ou encore de l’aide exceptionnelle de fin d’année versée à certains bénéficiaires.

(16 lectures)

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 16 =