Maison monopente : avantages et inconvénients.

Traditionnellement, tout du moins en France, une maison est recouverte d’un toit en forme de V inversé.

Mais il existe bien d’autres variantes : parmi celles-ci, la maison monopente, qui tend à gagner en popularité. Mais qu’est-ce que ça vaut réellement ?

Qu’est-ce qu’une maison monopente ?

Une maison monopente est appelée ainsi parce que le toit ne dispose que d’une pente au lieu de deux. Ce qui signifie qu’au lieu d’avoir un toit en forme de V inversé comme c’est le cas habituellement, le toit d’une maison monopente est construit en forme de diagonale.

maison monopente

L’intérêt d’une maison monopente selon le climat

Climat sec

La maison monopente est un excellent choix pour les climats secs avec peu de précipitations au long de l’année. Pour de tels climats, vous pouvez concevoir une maison avec avec un toit presque plat.

Cela signifie que la pente du toit sera de 5 % ou moins (en termes absolus, pour chaque mètre de pente la hauteur du toit n’augmente que de 5 centimètres). Ainsi, pour une pente de 10 mètres, nous aurons un toit dont la hauteur au sommet ne sera que d’un demi-mètre. Si la pente du toit est de 2 % ou moins, le toit est considéré comme plat. Les toits complètement plats (dont l’angle de pente est égal à 0%) ne sont fabriqués pratiquement nulle part.

Climat froid

Pour les régions froides dans lesquelles la neige tombe plusieurs mois par an, un rôle particulier sera accordé à la résistance du système de toiture et sa capacité à libérer de masses importantes de neige. C’est pourquoi les maisons monopentes sont rares dans les régions froides. Il est beaucoup plus facile, dans ces endroits, de réaliser un toit à deux versants qu’un toit à un seul versant. Cependant, les idées d’architecture et de design ne sont pas figées et on trouve dans les régions montagneuses des maisons dites monopentes.

Pour qu’un toit à un seul versant puisse résister à la masse de neige qui le recouvre, il est impératif de renforcer le système de chevrons du toit. Autrement, pour que la neige soit évacuée du toit, la pente devra avoir une inclinaison de 45 degrés (ou 100%, si vous comptez la pente en pourcentage) ou plus.

Pour chaque mètre de la maison à l’horizontale, il y aura une augmentation d’un mètre du toit à la verticale. Ainsi, pour les régions froides, la construction d’une maison avec un toit à une seule pente entraînera des coûts plus élevés pour la disposition du système de chevrons.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une maison monopente ?

Le principal avantage d’une maison monopente sera la grande surface du toit. En outre, on dispose d’une surface totalement plane qui peut être installée à n’importe quel angle et orientée dans n’importe quelle direction.

En orientant le toit vers le sud et en prévoyant un angle précalculé pour la pente, on obtiendra une surface qui pourra accueillir les rayons du soleil. L’utilisation d’un tel toit sera particulièrement efficace dans les régions ensoleillées ou dans les zones montagneuses.

Notons aussi que la construction du toit d’une maison monopente est extrêmement simple. Lors de sa conception, seuls quelques points doivent être pris en compte, en particulier la résistance au vent (il faut que la pente soit orientée de sorte à éviter les vents dominants) et la quantité de neige en hiver (il faut éviter les grandes surfaces qui seront recouvertes par la neige).

Mais on remarque que même ces détails peuvent être influencés par l’augmentation ou la diminution de l’angle d’inclinaison de la pente et le renforcement du système de chevrons.

Il convient de mettre également en avant l’argument du coût : une maison monopente est économique ! Par rapport à un toit à deux pentes, sa construction nécessite environ deux fois moins de matériel et de temps de travail. La construction du toit pour une maison monopente ne nécessite aucune connaissance ou compétence particulière, ni aucun équipement de levage. Les matériaux sont souvent légers et peuvent être déplacés et placés à la main.

Un autre avantage des maisons monopente est l’optimisation de l’espace. Contrairement aux maisons à toit à deux pentes, l’étage supérieur est utilisé à 100 %. Au dernier étage, il est même possible d’installer un balcon et des fenêtres allant du sol au plafond. Cela serait impossible dans une maison avec un toit à deux pentes.

Les inconvénients d’une maison monopente

Passons maintenant aux inconvénients : le premier problème, pour de nombreuses personnes, c’est l’apparence. Évidemment, une grande maison monopente isolée au milieu de nulle part n’est pas très attirante. Mais si elle est correctement conçue et intégrée dans le paysage existant, cet inconvénient se transforme en avantage. Les matériaux de toiture jouent aussi un rôle particulier à cet égard.

Le deuxième problème de la maison monopente est la faible hauteur du grenier. Mais tout cela dépend de la configuration que chacun peut donner à sa maison. Le grenier peut aussi être abandonné pour donner place à une autre pièce. Par exemple, dans les chambres, le plafond doit être bas, alors que dans le hall ou la salle de jeux, ce doit être l’inverse. Dans cette situation, une maison monopente permet de réaliser d’importantes économies sur les coûts de construction.

Conclusion

La plupart du temps, une maison est recouverte d’un toit à deux pentes. Le toit monopente est principalement utilisé pour la construction de diverses dépendances comme les garages ou les hangars. Cependant, ces dernières années, on observe une hausse de la construction de maisons monopentes. C’est une très bonne décision dans certains cas, mais tout dépend de la situation de chacun. Les idées pour un projet de maison monopente peuvent être tirées de plusieurs modèles différents. L’essentiel est de lier le tout et de le rendre harmonieux dans son propre esprit.

La construction de maisons monopentes est également caractéristique des zones où les vents viennent d’une seule direction. Les principaux avantages d’un toit à mono versant sont les suivants : son caractère bon marché, la simplicité de sa construction (qui permet de le réaliser de ses propres mains), la taille importante de sa surface et l’optimisation de l’espace.

La maison monopente a néanmoins des inconvénients qui peuvent s’avérer plus ou moins handicapants selon la situation de chacun. Certains regretteront le manque d’esthétisme et le manque de surface au niveau du grenier. Il ne faut pas non plus oublier de prendre en compte le facteur climatique, car la conception d’une maison monopente devra se faire en fonction de la fréquence et de la nature des précipitations (notamment de la quantité de neige).

(113 lectures)

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *