Processus de Protection des travailleurs isolés

Cela peut sembler une préoccupation mineure, mais les scénarios de travail isolé sont bien plus courants que vous ne le pensez. Plus de 50 millions de personnes sont classées comme travailleurs isolés aux États-Unis, au Canada et en Europe. Cela représente environ 15 % de l’ensemble de la main-d’œuvre de ces pays. 

Que devez-vous donc faire si vous souhaitez mieux protéger les travailleurs isolés sur votre lieu de travail ? Dans cet article, nous vous ferons part de quelques bonnes pratiques pour élaborer rapidement une politique et un programme de sécurité fiables en matière de travail isolé.

Évaluez vos risques

La façon de commencer à améliorer la sécurité des travailleurs isolés est la même, quelle que soit la juridiction dans laquelle vous vous trouvez ou le fardeau réglementaire auquel vous êtes soumis. Commencez par effectuer une évaluation des risques liés aux travailleurs isolés.

Identifiez les endroits où les travailleurs isolés sont susceptibles de travailler dans votre établissement. La réponse peut être « partout », mais en général, il y a des endroits plus courants que d’autres. Identifiez ensuite les dangers potentiels dans ces endroits. Il peut s’agir de matériaux inflammables, de fils électriques sous tension ou de risques de chute, par exemple.

Pour vous assurer que vous faites une étude approfondie des dangers, vous devriez :

  • Évaluer les sites de travail de première main.
  • Interroger les travailleurs isolés actuels sur leurs lieux de travail.
  • Examiner les rapports de blessures antérieurs.
  • Examiner les amendes réglementaires antérieures.

Élaborer une politique claire sur le travail isolé

Après avoir vérifié vos risques et les dangers potentiels sur le lieu de travail, la prochaine chose à faire est de rédiger votre politique relative aux travailleurs isolés, qui doit préciser les rôles et les responsabilités de chacun.

Identifiez les rôles des travailleurs isolés dans votre organisation

Votre politique doit identifier les situations dans lesquelles une personne remplit les critères d’un travailleur isolé. Cela peut sembler redondant, mais « travailleur isolé » ne signifie pas nécessairement quelqu’un qui passe toute sa journée seul. Parfois, le rôle d’un travailleur isolé est évident, comme celui d’un agent d’entretien en dehors des heures de travail, mais parfois non.

Prenez par exemple la définition du CCHST, selon laquelle une personne est « isolée » si elle ne peut être vue ou entendue par quelqu’un d’autre. Ainsi, par exemple, un travailleur qui se trouve dans une cabine de dynamitage dans un atelier de fabrication bondé et qui se trouve à quelques mètres d’autres personnes pourrait être considéré comme un travailleur isolé. Il doit donc bénéficier d’une protection spéciale.

Voici quelques autres situations que vous pourriez considérer comme répondant aux critères du travailleur isolé sur votre lieu de travail :

  • Les travailleurs qui sont proches d’autres employés, mais des obstructions visuelles et sonores empêchent tout contact.
  • Les travailleurs qui se déplacent seuls entre les sites de travail
  • Les travailleurs dont les fonctions les obligent à arriver tôt ou à rester tard.
  • Les travailleurs qui travaillent habituellement en binôme mais qui sont souvent séparés.
  • Les travailleurs qui ont des fonctions d’astreinte en dehors des heures de travail.

Interdire certains travaux isolés

Identifiez les tâches qui présentent un risque trop élevé pour que les travailleurs isolés les effectuent seuls. Vous devrez les identifier dans votre politique relative aux travailleurs isolés.

Vous avez quelques options pour gérer les tâches essentielles tout en maintenant de bonnes protections pour les travailleurs isolés. Par exemple, vous pouvez interdire aux travailleurs d’effectuer certaines tâches en dessous d’un certain nombre de personnes sur le site. Vous pouvez également définir des exigences claires en matière de communication avant, pendant et après l’exécution d’une tâche à haut risque.

Les responsabilités du travailleur isolé doivent être claires et simples

La section « responsabilités » de votre politique doit être facile à comprendre. Comme pour toute politique de sûreté ou de sécurité, vous documentez les comportements attendus dans des situations potentiellement dangereuses, stressantes ou tout simplement chaotiques. Restez simple.

Voici quelques-unes des procédures fondamentales que vous voudrez que les travailleurs isolés suivent :

  • Comment et quand les travailleurs isolés doivent signaler une urgence.
  • Comment et quand les travailleurs isolés doivent signaler des accidents, des blessures ou d’autres incidents qui ne correspondent pas à votre définition d’une « urgence ».
  • Les itinéraires d’évacuation pour chaque site
  • Procédures d’évacuation spéciales
  • Les horaires de communication et de contrôle
  • L’EPI et les autres équipements de sécurité que les travailleurs isolés doivent utiliser.
  • Les tâches approuvées et non approuvées à effectuer seul.
  • Et certaines des procédures que le personnel de sécurité et de gestion devra suivre pour protéger correctement les travailleurs isolés :
  • La manière dont surveiller les travailleurs isolés
  • La procédure à suivre en cas d’urgence signalée par un travailleur isolé
  • La procédure à suivre lorsqu’un travailleur isolé a manqué un contrôle de communication
  • La manière dont la direction signalera les urgences et les incidents aux régulateurs et autres entités de surveillance.

Surveiller activement les travailleurs isolés

Nous avons identifié la surveillance des travailleurs isolés comme une responsabilité clé de l’organisation. Vous devrez attribuer cette responsabilité à des personnes particulières. Par exemple, vous pouvez désigner un professionnel de la santé et de la sécurité, le superviseur direct du travailleur isolé ou une équipe de sécurité. Vous devrez également identifier les outils adéquats pour surveiller et communiquer avec les travailleurs isolés.

Automatiser le processus de gestion des travailleurs isolés

Vous aurez besoin d’une solution de surveillance à distance pour suivre efficacement vos travailleurs isolés. De nombreuses options sont disponibles, des badges d’alerte d’urgence peu coûteux aux réseaux de suivi en temps réel.

Aucune entreprise n’aura besoin de la même configuration, c’est pourquoi vous devez d’abord évaluer vos risques avant toute autre chose. La solution de surveillance adaptée à votre site de travail est celle qui vous permet de répondre de manière rentable aux menaces spécifiques auxquelles vous avez évalué que vos travailleurs isolés seront confrontés.

(9 lectures)

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *