Simulateur de rente PER : Quels sont les éléments pris en compte ?

Chacun le sait : tout au long de sa vie professionnelle, il est bon d’économiser. Le Plan d’Épargne Retraite (PER) est un produit intéressant destiné à capitaliser une rente qui viendra s’ajouter au montant de la retraite. Le simulateur en ligne est à disposition afin de déterminer l’investissement nécessaire selon le bénéfice désiré. C’est un outil précieux pour les épargnants soucieux de leur avenir financier.

Tout d’abord, comment fonctionne un PER ?

Le fonctionnement d’un plan d’épargne retraite (PER) est simple. C’est un produit d’épargne à long terme qui permet d’accumuler progressivement un revenu supplémentaire lorsque la retraite aura sonné, sous forme de rente périodique.
Le PER est souscrit par l’intermédiaire d’une société en conseil d’investissement financier. Celle-ci gérera les sommes versées alimentant le plan. Chaque personne, salariée ou non, peut en souscrire un.

Le PER individuel vu sous tous les angles

Les versements

Le PER est alimenté par versements volontaires, libres ou programmés, auxquels peuvent s’ajouter :

  • Les sommes issues de l’entreprise (par exemple l’intéressement)
  • Les sommes issues d’un compte épargne temps
  • Les sommes issues d’un PER entreprise obligatoire

Aucun plafond de versement.

Fiscalité

Les sommes versées sur le plan sont déductibles du revenu imposable (dans la limite d’un plafond), avantage non négligeable. Ceci facilitant la réduction d’impôt, il est donc judicieux d’adapter les sommes des versements.
Toutefois, au moment du déblocage des économies, le fisc ne vous oubliera pas.

Supports d’investissement

Selon la marge de risque et le placement, diverses possibilités existent : unités de compte, actions, obligations, fonds en euros. Une réflexion de stratégie s’impose !

Déblocage à la retraite

Le pécule accumulé est récupéré sous forme de rente ou de capital ou même les deux combinés.

Même si ce n’est pas la fonction première, le PER peut être débloqué exceptionnellement avant la retraite selon des cas particuliers comme l’invalidité, le décès du conjoint ou l’achat de la résidence principale.

Le plan épargne retraite permet une gestion avantageuse et personnalisée offrant une fiscalité attractive. Néanmoins, il est préférable de bien évaluer son profil de risque en fonction de l’objectif final. Il est donc primordial de commencer par une étude de l’épargne et des frais encourus en utilisant un simulateur PER.

Comment le simulateur propose-t-il une réponse adaptée ?

Cet indicateur fonctionne selon les paramètres fournis, il est donc essentiel de bien renseigner chacun d’eux afin d’obtenir le résultat le plus pertinent possible.

  • L’ÂGE : Bien sûr, il vous faut mentionner votre âge et l’âge prévu du départ à la retraite. Ce sont les éléments déterminants pour la durée de cotisation. Il ne serait pas à votre avantage de mentir sur votre âge réel !
  • LES REVENUS : Il va de soi que le montant de vos revenus est essentiel également pour le calcul du résultat estimé.
  • LA COTISATION : Vient ensuite le montant des versements que vous prévoyez d’épargner. La fréquence pouvant être mensuelle, trimestrielle ou même annuelle. Il est tout à fait possible d’effectuer des versements exceptionnels supplémentaires.
  • LE RENDEMENT : Le taux de rendement annuel moyen doit être réaliste. Il ne doit pas être estimé à la légère, c’est un élément crucial. En cas de doute, faire appel à un professionnel sera plus prudent, voire nécessaire.
  • LES FRAIS : Il y aura des frais de gestion lors des versements et également lors de la sortie. Généralement, ils sont exprimés en pourcentage de l’épargne accumulée.
  • LA SORTIE : Le simulateur vous propose ici une sortie en capital (en une ou plusieurs fois), ou une sortie en rente viagère qui est en fait un complément mensuel à la retraite. Il est possible de composer les deux formules.
  • LA FISCALITÉ : Les versements effectués sont déductibles des impôts, les simulateurs en tiennent compte en général pour estimer l’économie d’impôt réalisée.
    Lors de la liquidation du plan, la rente viagère (si cette option est choisie) est partiellement imposable selon l’âge au moment de la souscription du plan.
    Sans oublier les inévitables prélèvements sociaux !

Voici un exemple de résultat d’un simulateur (Attention ceci n’est qu’un exemple, à ne pas généraliser) :

  • Âge actuel : 35 ans
  • Âge prévu de départ à la retraite : 65 ans
  • Versements mensuels : 200 €
  • Versements exceptionnels : 1 000 € chaque année
  • Taux de rendement espéré : 4% par an
  • Frais de gestion : 1% par an
  • Option de sortie : Rente viagère

Soumission : La rente viagère est estimée à 1200 € par mois.

Pour l’essentiel

La rente peut être une option très intéressante. Avoir des versements réguliers jusqu’au décès, voire celui du conjoint semble tout à fait pertinent pour garantir la sérénité budgétaire de ses vieux jours. Le simulateur en ligne étant un outil parfait pour dissiper le flou sur son avenir financier, il ne faut pas hésiter à l’utiliser. En cas de besoin de conseils personnalisés, d’indications précises, il est toujours recommandé de consulter un professionnel financier, il est pro, il saura proposer et guider vers la meilleure option. La concrétisation de vos projets est au bout du chemin !

(1 lectures)

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + deux =