Vendre des photos de ses pieds : comment et pour quel revenu ?

Sur Internet, les moyens farfelus pour gagner de l’argent ne manquent pas. Parmi eux, on peut espérer quelques rentrées… en vendant des photos de ses pieds.

Oui, vous avez bien lu.

Non seulement c’est possible (et légal, en France tout du moins), mais c’est aussi un marché florissant pour certain(e)s.

Cela vous paraît trop facile ? Il y a effectivement une nuance. Pour ne pas dire un piège. Générer un revenu de cette façon n’est pas si simple. Raisons, moyens, gains potentiels… on vous explique tout. En espérant ne pas mettre les pieds dans le plat. 

Le foot modeling : l’humanité n’a pas attendu Internet

Il faut savoir que le foot modeling existait avant l’installation des modems ou la naissance des réseaux sociaux. Cette branche du mannequinat, un peu particulière, consiste à prendre en photo ou en vidéo les pieds de quelqu’un dans le cadre d’un film, d’un reportage, d’une publicité

Plusieurs raisons peuvent apparaître :

  • Les pieds d’une actrice ou d’un acteur ne correspondent pas à « l’idéal » de son rôle. Alors quand ils apparaissent à l’écran, ce sont ceux d’un(e) autre qu’on voit. Cette approche existe aussi pour les mains, les jambes…

    Pour l’anecdote, certaines grandes stars ont d’abord été les mains ou les pieds d’une autre avant de percer ! Sans parler des doublures de… fesses, qui préfèrent généralement rester anonymes.
  • Certains produits sont promus à l’aide de pieds. Par exemple, du vernis à ongle… Il s’agit souvent d’une illustration prétexte.
  • Le fétichisme des pieds fait les beaux jours de certains business. Les clients fortunés sont prêts à débourser d’énormes sommes pour obtenir des clichés. Et l’on ne parle pas forcément d’illustrations « sexy » ! De simples photographies font souvent des heureux.
  • Pour en revenir à un sujet plus… noble, il y a aussi des besoins au sein de la communauté scientifique. Il peut s’agir d’étudier des orteils particuliers. D’analyser la pilosité d’une personne à l’autre. Ou encore d’observer certaines imperfections (boutons, peau sèche, rougeurs…).

En réalité, il existe quasiment autant de paires de pieds que d’être humains différents. Les subtilités sont nombreuses. Le génome podologique réserve bien des surprises. Et c’est pour ça que vos petons… sont forcément uniques. Enfin, ils sont deux. Mais vous avez compris !

Cela dit, comment trouver des demandeurs ? Où peut-on vendre des photos de ses pieds ? Voilà quelques suggestions…

Vendre des images de ses pieds : où et comment ?

Tout d’abord, nous aimerions préciser un point important.

Cette pratique connaît certaines dérives. Nous disions tout à l’heure qu’il ne s’agissait pas forcément de prendre des photos « sexy »…

Mais certains sites spécialisés dans cette niche ont vraiment pris la direction de l’érotisme.

La plateforme FeetFinder, par exemple, ne brille aucunement par sa subtilité. Les mises en scène y sont extrêmement sexualisées. On se trouve bien loin d’une démarche scientifique…

Quand on fait un tour du côté de DollarFeet, le constat est le même. D’accord, il n’y a rien  d’extrêmement explicite. Mais il s’agit malgré tout d’un site pour adultes…

C’est pourquoi il est préférable d’éviter les intermédiaires de ce genre.

Quelles sont les possibilités, en dehors des sites pour adultes ?

Car oui : si vous souhaitez vendre des photos de vos pieds sans connotation érotique, il reste d’autres possibilités. Vous pouvez opter pour les réseaux sociaux : Tiktok, Snpachat, Instagram… Avec une campagne adaptée, les acheteurs sont susceptibles d’arriver rapidement.

Les sites de petites annonces comme Craigslist forment aussi un levier intéressant.

Les revenus viendront peut-être moins rapidement par ce biais. Mais au moins, vous fixez vos propres limites.

En parlant de revenus… voyons combien on peut gagner en vendant des photos de ses pieds.

Gagner de l’argent en prenant ses pieds en photo : combien ça rapporte ?

En réalité, fixer un prix est difficile. Selon certains témoignages, on peut espérer des milliers de dollars et d’euros par moispour un total de 5000 en moyenne.

Mais ce montant semble davantage concerner les sites érotiques. En adoptant une posture tout public, il sera difficile de dépasser la barre des milles. Voire des cinq cents.

Cela vous décourage ? Attendez avant de mettre le… pied au mur ! Voici quelques avantages à vendre des photos de ses merveilles à dix orteilles :

  • Une fois que vous avez pris les premiers clichés, le processus se veut quasiment automatique. Il suffit de réutiliser les photographies pour chaque nouvelle commande. Nul besoin de se casser la tête. Ou les pieds.
  • Même si vous n’engrangez que des petits montants… c’est un revenu passif. Vous ne perdez que très peu de temps.
  • Dans certains cas, vous rendez vraiment service ! De nombreux blogs et autres banques d’images ont besoin de renouveler leur stock régulièrement. Afin de se remettre sur… pied.

Vendre des photos de ses pieds sur Internet : est-ce vraiment une bonne idée ?

Soyons clairs : vendre des photographies de ses pieds n’offre aucune garantie d’enrichissement.

Celles et ceux qui gagnent de grosses sommes par ce biais… montrent souvent autre chose par la même occasion. Ou se mettent, tout du moins, dans des positions très suggestives.

Toutefois, rien ne vous empêche de trouver des acquéreurs « ordinaires », dans le cadre d’une publicité, d’une campagne…

Il faut simplement éviter de miser tous ses espoirs sur une telle approche. Pour ne pas vous retrouver au pied du mur, envisagez d’autres ressources ! Et qui sait, peut-être que vos pieds deviendront des vedettes…

(426 lectures)

1 Comment

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *