CVC : qu’est-ce que signifie le terme «Chauffage, Ventilation et Climatisation» ?

À l’heure de la transition énergétique, il est important de connaître les différents termes liés aux installations sanitaires. De nombreux Français vont devoir changer leur système de chauffage, principalement pour des raisons écologiques.

Et parmi les acronymes que l’on retrouve le plus souvent, il y a celui de CVC, ou Chauffage, ventilation et climatisation. À quoi renvoie-t-il précisément ? Voici quelques explications.

Le CVC : un levier d’uniformisation

Les normes de sécurité et de consommation énergétique deviennent de plus en plus strictes. Deux impératifs se conjuguent : celui d’assurer le confort des habitants au sein d’un logement… et celui de suivre l’évolution des normes en question.

Le CVC offre justement une solution d’uniformisation, pour découvrir des modèles, cliquez ici.

Plus exactement, on peut parler de centralisation. Le chauffage, la ventilation et la climatisation ne sont pas pris en charge par des unités séparées… mais par un dispositif composite, fonctionnant selon les mêmes principes.

Quels sont les avantages du CVC ?

Le CVC est un système particulièrement orienté sur la climatisation et la qualité de l’air.

Quelle que soit la variante choisie, l’aéraulique est au centre du processus. Ainsi, les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation se prêtent particulièrement à la mise en place d’un parc de chauffage et d’aération réversible. Cela implique une économie d’énergie, et entraîne nécessairement un gain de place intéressant.

Ajoutons que l’installation des CVC se veut particulièrement régulée. Des normes, des principes ont été mis en place ; ce sont des valeurs étalon qui déterminent, notamment, les exigences en termes de qualité de l’air.

Le terme « CVC » n’est pas vraiment un label en soi, mais il renvoie à une sorte de fiabilité reconnue, notamment sur le plan légal. Il a de quoi rassurer les propriétaires et les copropriétés au moment de porter leur choix sur un système de chauffage et de ventilation.

Comment installer un système CVC ?

Évidemment, il est important de confier la mise en place d’un système CVC à une entreprise réputée garante de l’environnement (RGE). Seul un spécialiste saura installer le réseau chauffage, ventilation et climatisation en respectant les normes et gardant la performance énergétique en ligne de mire.

Aussi, un artisan saura déterminer les choix les plus judicieux concernant la nature et la puissance des dispositifs de chauffage et d’aération qui composeront l’ensemble. Évidemment, un restaurant n’aura pas les mêmes besoins qu’une villa, par exemple.

Dans tous les cas, l’installation du système CVC pourra se faire de manière coordonnée avec l’instance en charge des travaux.

Le sigle CVC : ce qu’il faut retenir

Le CVC, ou « Chauffage, ventilation et climatisation » offre donc l’occasion d’une coordination et d’une cohérence bienvenues lorsqu’il est question d’équiper les logements et les bâtiments professionnels.

Grâce aux principes qui sous-tendent cette solution « complète », les démarches sont facilitées – la logistique s’avère plus évidente lorsqu’elle est chapeautée par des normes générales. Forcément, au-delà des premières étapes elles que l’installation, la maintenance s’en voit simplifiée.

Nous espérons que ces quelques informations vous auront aidé à comprendre un concept qui est souvent invoqué, mais rarement défini.

(59 lectures)

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *