La tendance du coton bio pour les vêtements

Depuis quelques années, le monde de la mode s’est transformé, laissant place à des pratiques plus vertueuses et durables. Le secteur évolue peu à peu dans le vert, afin de réduire son empreinte écologique. Recyclage, offre locative, échange… Autant d’initiatives prises dans cette industrie hyperactive. À cela s’ajoute la démocratisation des textiles écologiques. Matière phare de la mode éthique, le coton bio est la tendance du moment.

Pourquoi opter pour des vêtements en coton bio ?

Pour se convaincre de passer aux vêtements en coton bio, il est essentiel de faire la différence avec le coton dit conventionnel. La notion de « bio » fait référence au mode de culture du coton, c’est-à-dire l’agriculture biologique. En effet, la production de ce textile est totalement naturelle.

Si le coton est une fibre organique, la fabrication de vêtements en coton conventionnel inclut des produits toxiques (comme les pesticides et les engrais chimiques) à la culture. À titre d’information, une plantation de coton consomme dix fois plus d’intrants chimiques qu’un champ de légumes. De plus, pour fabriquer un tee-shirt avec cette matière, il faut compter jusqu’à 2 700 litres d’eau. Toutes ces dépenses en ressources affectent considérablement l’environnement. Il faut aussi souligner que les traces de produits chimiques sur ces vêtements peuvent nuire à notre santé étant donné que certains d’entre eux sont cancérigènes.

En revanche, la culture de coton bio n’utilise pas de pesticides ni de produits de synthèse. L’entretien des terres se fait de manière douce et durable, avec du compost et d’autres substances naturelles. En outre, la consommation en eau est contrôlée pour éviter les gaspillages.

La transformation du coton bio en textile, puis en vêtement, respecte cette même éthique. Ici, les ouvriers travaillent dans des conditions plus saines et sont rémunérés au juste prix. Cela permet de fabriquer des vêtements écologiques et bénéfiques pour tous. En effet, la fabrication de vêtements en coton bio protège la santé des utilisateurs, mais aussi des fabricants. En optant pour ces produits, on fait le choix d’un mode de consommation plus responsable et équitable.

Les avantages de porter des vêtements en coton biologique

Le coton biologique est utilisé pour la confection de vêtements en tout genre : des tee-shirts, des robes, des pantalons, des sous-vêtements… Et pourquoi ne pas découvrir le jean en coton bio pour élargir sa garde-robe écologique ? Il est aussi possible d’étendre l’utilisation du textile dans l’ameublement et la literie.

Les pratiques dans l’agriculture biologique permettent de conférer au coton ses propriétés douces et chaleureuses. En effet, un vêtement en coton bio conserve bien la chaleur. Il s’agit là d’un avantage clé en hiver. Il n’en est pas moins en été, puisque le coton absorbe aussi l’humidité. Il régule la chaleur et se pose comme une barrière efficace contre les excès de température. De plus, cette fibre est respirante. Parce que le processus de transformation du coton en textile conserve la qualité de la fibre, les vêtements sont plus résistants et plus durables, même après plusieurs lavages.

Outre la qualité du tissu, les vêtements en coton bio limitent également les risques sanitaires. Ils ont une propriété hypoallergénique, ce qui en fait un excellent textile pour la peau. Par ailleurs, les lingeries dans ce textile sont particulièrement conseillées. Si les matières synthétiques ont longtemps été critiquées pour leur côté polluant, le coton conventionnel n’échappe pas non plus aux substances chimiques. Lors de la teinture, il utilise notamment des phtalates, qui sont des perturbateurs hormonaux.

Comment trouver des vêtements fabriqués en coton bio ?

Le meilleur moyen de trouver des vêtements en coton bio, c’est de se tourner vers les marques labellisées. Il s’agit en général de boutiques à petite échelle, au niveau national. C’est donc l’occasion de hisser haut le « Made in France ». Ces marques collaborent avec les petits producteurs pour promouvoir l’économie du pays et multiplier les efforts pour l’écologie. Les articles en coton bio se démocratisent. De ce fait, le marché se développe de plus en plus, surtout avec l’expansion du e-commerce. Aujourd’hui, de nombreuses boutiques en ligne et sites de vente proposent des vêtements dans cette matière. On en trouve absolument dans tous les rayons : adultes, enfants, seniors et même au rayon puériculture.

Il est cependant conseillé de se renseigner au préalable sur les marques de vêtements et de chercher à connaître leurs valeurs écologiques, avant de passer commande. Les mêmes précautions sont à prendre dans une boutique physique. Les avis des utilisateurs peuvent, pour cela, être utiles pour connaître la fiabilité de la marque.

L’avenir de l’industrie du coton bio

Les enjeux climatiques actuels et la sensibilisation au développement durable favorisent le regain d’intérêt pour le bio. Dans l’industrie textile, le coton organique, tout comme d’autres matières naturelles, est mis en lumière. De plus, cette plante peut être exploitée pour différentes fins, comme la production d’huile.

La promotion de la filière coton bio ne profite pas uniquement aux marques de prêt-à-porter. Elle permet aussi une redynamisation des pays producteurs, notamment ceux en développement. Dans ces localités, des projets se sont installés pour reprendre les plantations abandonnées. Tout ce système est donc un cercle vertueux qui profite à tous les acteurs. Dans le futur, il faut s’attendre à ce que cette filière se développe de manière considérable pour pouvoir répondre à la demande des consommateurs de nouveau genre et engagés. Dans cette perspective, la filière coton bio prétend à un avenir brillant pour les années à venir. Les débouchés se verront se multiplier de manière significative avec l’implication des marques écoresponsables.

Conseils pour acheter des vêtements en coton bio de façon écoresponsable

L’écoresponsabilité ne concerne pas uniquement le choix de la matière de conception des vêtements. Elle suppose aussi un mode de consommation à part entière. Ici, il est avant tout question de s’écarter du fast fashion. Voici donc quelques conseils pour concilier la passion pour la mode et la protection de l’environnement, à travers un shopping écoresponsable. Tout d’abord, les marques de vêtements écologiques sont à privilégier. Par conséquent, il faut miser sur des vêtements en textile bio comme le coton organique. Cette initiative permet de rejoindre le mouvement des marques responsables et de soutenir leur commerce pour qu’il puisse se développer.

L’achat écoresponsable implique aussi le recyclage de vêtements. Pour ceux qui n’ont pas forcément les moyens de se procurer des articles éthiques, ceux de seconde main permettent de réduire les déchets textiles, et indirectement, la production d’articles d’habillement (car la demande se verra être réduite). Or, ce processus consomme beaucoup d’énergie et de ressources. Un autre avantage d’acheter des vêtements de seconde main, c’est qu’ils sont cédés à un prix abordable et adapté à tous les budgets. Pour faire ses achats, les friperies et les plateformes de revente sont recommandées.

Une autre mesure à prendre pour acheter des vêtements de façon écoresponsable, c’est de restreindre ses achats. En effet, le changement des tendances incite souvent à remplir le dressing avec la nouvelle mode. C’est dans ce sens que la fast fashion se fait une place. Tout le monde sait à quel point il peut être difficile de ne pas céder aux nouvelles collections. On croit souvent qu’il faut amasser tous les articles pour rester « à la mode », mais ce n’est pas le cas ! Cette idéologie est purement marketing et favorise la consommation de façon active. Parfois, on emmagasine des vêtements que l’on ne porte pas, ce qui engendre des excès dans le dressing. Aujourd’hui, il est temps de changer ! Désormais, il ne faudra acheter que l’essentiel et ce dont on a réellement besoin.

(116 lectures)

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − dix =