Les meilleurs ETF éligibles au PEA

Vaste programme.

Nous avons fait une sélection des meilleurs ETF éligibles au PEA en prenant en compte plusieurs critères de sélection.

Le terme « meilleur » est bien entendu suggestif et dépend de vos objectifs de placement ainsi que de votre portefeuille initial. Mais certains ETF se détachent nettement par leur diversification ou par la qualité de l’émetteur.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons un petit rappel de la notion d’ETF et des différents avantages qu’il propose. Qu’en savez-vous vraiment ?

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Aussi appelés trackers, fonds indiciels ou de sa dénomination anglaise Exchange Traded Fund, les ETF représentent des fonds de placement passifs côtés (c’est-à-dire qu’il réplique l’évolution d’un panel d’action, d’un fond ou d’un indice en toute autonomie).  Ils sont émis par des banques ou des sociétés de gestion. Leur but étant de donner la possibilité aux investisseurs d’acquérir ou de vendre un lot d’actifs sans pour autant se sentir obligés d’acheter individuellement chacun d’eux.

Après avoir acheté les titres constitutifs d’indices et émis un fond indiciel qui va suivre leur performance, les banques et sociétés de gestion vont ensuite vendre ce nouvel actif financier (ETF)  aux investisseurs. Ces derniers vont alors posséder une partie de ce dernier et non les valeurs qui les composent (appelées sous-jacents).

L’émetteur d’un ETF peut, s’il le veut, redistribuer les dividendes reçus sur les titres achetés. Soit en les réinvestissant, soit en les versant dans un compte.

Les frais des ETF sont faibles, ce qui permet aux investisseurs de diversifier leurs actifs à moindre coût. Il peut par exemple être constitué d’actions ou d’indice comme le CAC 40. L’EFT reproduira alors aussi fidèlement que possible les fluctuations de ses sous-jacents.

Le fonctionnement de l’ETF

L’ETF fonctionne suivant les trois étapes suivantes :

  • La société de gestion ou banque émet un ETF sous un code ISIN unique et non duplicable en achetant par exemple les titres qui la compose.
  • Ensuite, les investisseurs achètent des parts de la même manière qu’ils achètent les actions dans une société en bourse ;
  • Enfin, l’ETF est côté en bourse comme une action. Lors de la séance de cotation, L’ETF peut être vendu ou acheté par un autre investisseur.

Les avantages de l’ETF

Si l’ETF séduit de plus en plus d’investisseurs, c’est bel et bien à cause des avantages qu’il possède. Ainsi, on distingue comme avantages de l’ETF :

La diversification

La diversification est le principal atout de l’ETF. Elle consiste à enrichir son portefeuille par différentes valeurs. Nous vous conseillons de ne pas acheter une seule valeur, car c’est un choix risqué pouvant engager des pertes importantes. De plus, les actions sont volatiles et les tendances changent sans cesse ! Elles peuvent fortement croître tout comme elles peuvent fortement baisser au cours d’une session.

L’idée de la diversification est alors de vous protéger vous et votre portefeuille contre les aléas du marché financier. Imaginez par exemple que vos actions concernent le secteur énergétique uniquement. Avec la propagation du coronavirus, les prix des ressources naturelles telles que le pétrole se sont effondrés. Les risques pris sont beaucoup trop importantes.

Les ETF donnent la possibilité d’investir dans n’importe quel secteur au choix : les mines, la santé, l’agroalimentaire, les énergies renouvelables, l’immobilier et bien d’autres encore. Ils donnent aussi la possibilité d’investir dans n’importe quel indice. En quelques clics, vous pouvez donc diversifier un portefeuille financier.

Un marché contrôlé

Les ETF sont des produits parfois complexes soumis aux règles du marché. En France, c’est l’Autorité des Marchés Financiers, Euronext et les directives Européennes qui contrôlent l’accès aux cotations de ces fonds indiciels.

Chaque ETF doit disposer d’un agrément de l’AMF.

Aussi, la gestion des ETF est plus transparente que les fonds spéculatifs dont les performances peuvent être tenues secrètes.

Rappelons que ce « contrôle » ne garantit pas le succès de votre investissement.

Le cout d’investissement

En règle générale, les ETF s’adaptent à votre capital. Vous n’avez pas à vous soucier des prix des sous-jacents. Avec quelques centaines d’euros, vous pouvez investir sur un ETF repliquant plusieurs centaines de sociétés.

C’est un avantage considérable pour les petits capitaux.

Les inconvénients des ETF

Bien qu’il y ait des avantages à utiliser les ETF, ils comportent aussi des risques qu’il faut évaluer avant tout investissement.

Nous avons répertorié les risques suivants :

  • Les indices qu’ils suivent : en effet, ceux-ci peuvent fortement fluctuer lors d’une séance de cotation ou être victime de krashs boursiers (qui sont cycliques)
  • L’effet de levier : certains ETF sont leveragés, c’est à dire qu’il réplique une performance avec un levier multiplicateur (généralement 2 ou 3).
  • Leur coût assez faible : bien qu’étant un avantage, ce critère est souvent considéré par d’autres investisseurs comme un inconvénient. En effet, avec l’avènement des actions sans commissions, les avis sont partagés. Si votre principal objectif est d’éviter des frais cachés et que vous avez le temps de naviguer à la recherche des opportunités sur les actions individuelles, les ETF ne seront probablement pas le meilleur choix à faire. Mais attention, il y a aussi des dérives avec les plateformes « sans commission ».
  • La gestion passive : faire confiance aveuglement a un ETF c’est potentiellement perdre deux années d’investissement fructueux si l’on se rend compte un peu trop tard de ses contre performances. Il faut, comme pour tout, comprendre dans quoi on investit et comprendre la bourse serait un pré-requis. L’apparente facilité ne doit pas vous empêcher de cultiver vos connaissances financières.

Les différents types d’ETF

On distingue plus ou moins trois types d’ETF suivant la manière dont il réplique les indices :

  • La réplication physique totale : elle est adaptée aux indices dont les titres sont liquides. Elle contient l’ensemble des actifs de l’indice qu’elle représente dans les mêmes proportions.
  • La réplication physique partielle : parfois, il peut arriver que les titres d’un indice ne soient pas liquides. Du moins pas assez pour permettre à l’instance émettrice de l’acheter et de la revendre aisément, ceci se produit lorsque les frais de transaction sont vraiment élevés.

Dans un cas pareil, il peut se faire une sélection de titres pour l’ETF ayant une grande capitalisation. L’émetteur fait alors une réplique physique partielle. Cette technique peut tout aussi être adaptée aux indices constitués d’un nombre important de sociétés.

  • La réplique synthétique : cette forme de réplique est beaucoup plus complexe que les deux précédentes. Ici, il est possible d’acheter les titres qui ne sont pas forcément ceux des actions à répliquer. Mais ils peuvent changer leur performance au profit des actions de l’indice à répliquer à l’aide d’un autre acteur financier telle une banque. Cette dernière percevra les titres de l’indice à répliquer en contrepartie de son geste.

La réplique synthétique peut constituer un avantage pour les investisseurs dans la mesure où elle permet de s’exposer à des valeurs non éligibles au PEA.

Les meilleurs ETF éligibles au PEA

En parlant d’ETF éligible au PEA, il en existe une multitude… mais ici, on vous présente les meilleurs qui existe en 2020.

L’ETF pour investir de manière responsable

Aujourd’hui, chacun veut faire un geste pour la planète. C’est dans cette optique que les investisseurs, les particuliers et les institutionnels sollicitent de plus en plus des actions écoresponsables. Il s’agit principalement des ETF PEA des sociétés qui œuvrent dans le secteur des énergies renouvelables.

On distingue ainsi :

BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe

Cette réplique émise par BNP Paribas suit les actions des 100 sociétés considérées comme les plus respectueuses de l’environnement parmi les 1000 qui existent en Europe.

Lyxor ETF Green Bond UCITS ETF

Émis par la société Lyxor, il permet d’investir dans les obligations vertes. Cet ETF cherche à reproduire la performance de l’indice Low Carbon 100 Europe en faisant le choix d’investir dans les sociétés incluses dans l’indice. Rappelons que les obligations vertes portent sur le financement des projets œuvrant pour la transition énergétique.

Lyxor PEA Eau (World Water)

Cet ETF suit l’indice de la World Water Index CW qui regroupe environ 20 des plus grandes sociétés de traitement d’eau (distribution et recyclage) avec une pondération par capitalisation boursière. Dans ce cas, pour obtenir une diversification intéressante, aucune valeur ne doit peser plus de 10 %.

Les ETF pour investir dans les grandes capitalisations

Amundi MSCI World

Il suit la performance de l’indice MSCI WORLD avec un indicateur de l’économie mondiale composé de grandes sociétés provenant au total de 23 pays. Cet ETF éligible au PEA est considéré en 2020 comme le meilleur du monde même s’il reste cette année en sous-performance par rapport aux indices américains. Il donne la possibilité d’avoir une exposition sur les sociétés les plus prospères au monde.

Amundi ETF PEA MSCI Europe

Il est une réplication de l’indice MSCI Europe et permet d’avoir une exposition sur les 500 plus grandes valeurs dans toute l’Europe provenant de 15 pays. Notons que les valeurs ayant le plus de poids proviennent des secteurs tels que la santé, les biens de consommation et les finances.

Pour investir sur le marché américain

AMUNDI ETF PEA S&P 500

Cet ETF synthétique réplique la performance du S&P 500 et permet en un clic d’avoir une exposition aux 500 plus grandes capitalisations américaines.

Lyxor Nasdq-100 UCITS

En matière de performance, la Nasdaq 100 est l’un des ETF les plus dynamiques du monde. Des publications ont confirmé qu’en juin 2020, il s’était entièrement remis des effets du covid-19. Ceci en gagnant de nouveaux records annuels impressionnant ! Il permet d’obtenir une exposition sur les 100 valeurs non côtés du Nasdaq.

Les ETF Asie et pays émergents

L’ETF Amundi ETF PEA MSCI Emerging Asia Ucits ETF-Europe

Celui-ci permet d’investir sans problème sur le marché asiatique. Sa répartition est à hauteur de 65% en Asie émergent et 35% en Asie développée ce qui permet donc de faire d’une pierre deux coups : investir en Asie émergent et investir en Asie développée (en Chine par exemple).

PAEEM Amundi ETF PEA Emerging Markets UCITS ETF-Europe

Il est intéressant pour sa répartition géographique bien plus diversifiée mondialement dans les pays émergents (50% Asie émergente, 25% Asie développée, 12% Amérique Latine, 6% Afrique…). Les volumes d’échanges sont très élevés ce qui renforce sa liquidité.

Le meilleur ETF petites et moyennes caps du PEA (SMC de SPDR)

L’ETF SPDR MSCI Europe Small Cap UCITS ETF-SMC donne la possibilité de profiter de l’investissement dans les Small caps Européennes. Bien que volatiles, elles présentent de bonnes performances à long terme. Les frais sont de 0,3% par an et le prix est de 222€.

Que retenir ?

Nous pouvons dire que l’ETF est une solution alternative à l’investissement long terme passif.

La sélection que nous avons recensé doit vous faire comprendre qu’il ne suffit pas de choisir un ETF et d’y investir de l’argent. Il faut comprendre ce que vous achetez et l’intégrer dans une stratégie de gestion de votre portefeuille.

Et surtout méfiez-vous des trop belles performances qui peuvent cacher un effet de levier important et autre dérive quelconque (absence d’agrément de la société émettrice).

L’éligibilité au PEA de certains ETF permet aux épargnants de diversifier géographiquement leurs portefeuilles et de profiter des avantages fiscaux de ces derniers. C’est là, un biais d’optimisation possible.

(51 lectures)

Laissez nous un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *